Solidaires 87SUD Éducation LimousinSUD Crédit Agricole MutuelSUD PTT LimousinSolidaires Finances Publiques LimousinSUD Rail 87SUD Banque Populaire Caisse EpargneSUD Santé Sociaux LimousinSolidaires 87

Un février de lutte et de grève !

Lycée, bac, sélection à l’université, moyens…

 

1er février • Mobilisation nationale unitaire lycéen·ne·s/étudiant·e·s/personnels

6 février • Grève et manifestations intersyndicales des collèges et des lycées

Vers un lycée à la carte

Le rapport Mathiot préconise d’en finir avec les filières pour instaurer un lycée semestrialisé et modulaire avec différents parcours de majeures, dont certains seront propres à un établissement. Sous couvert d’une liberté de choix, ce qui est imposé c’est l’orientation précoce dès la Seconde, l’accentuation du déterminisme social et des inégalités territoriales, la fin de la notion d’équipe pédagogique puisque le groupe classe disparaît. Les statuts des enseignant·e·s sont attaqués avec la flexibilisation de leur temps de service, vers une annualisation.

Casse du bac national

Le bac réformé ne comportera plus que 4 épreuves terminales, ce qui l’oriente vers un diplôme « maison » dépendant de l’établissement, cassant ainsi sa valeur nationale. Avec le contrôle continu, l’évaluation des élèves deviendra de plus en plus source de tension avec les élèves et leurs familles et il sera beaucoup plus difficile de la faire correspondre à des enjeux formatifs et pédagogiques.

Sélection à l’entrée de l’Université

Dès cette année, le bac ne sera plus suffisant pour accéder à l’université. Attendus différents d’un établissement à l’autre, lettres de recommandations, engagements associatifs seront demandés par les Universités. Organiser la pénurie pour instaurer la sélection : c’est le sale coup de ce gouvernement.

Avec un lycée modulaire, un bac local et la sélection, l’université ne comptera même plus les 11 % d’enfants d’ouvriers/ères qui y étudient actuellement.

Heures d’enseignement en moins

Les DHG sont en baisse avec des heures perdues dans de nombreux établissements. Dédoublements et dispositifs d’accompagnements vont disparaître. Ce gouvernement mène une offensive contre les personnels en dégradant leurs conditions de travail et contre les élèves issus des classes populaires en obérant leur avenir.

Dans l’éducation comme ailleurs, le gouvernement Macron mène une politique pour les riches !

Défendre une éducation égalitaire

Les fédérations FERC-CGT, FNEC-FP FO, FSU, SGL, SUD éducation, Solidaires étudiant·e·s, Unef, UNL, UNL-SD appellent les lycéen·ne·s, les étudiant·e·s, les personnels des universités et des lycées à se mobiliser le jeudi 1er février 2018 sous toutes les formes décidées collectivement, y compris par la grève, dans les universités et les lycées.

SNES, SNUEP, CGT éduc’action et SUD éducation appellent les personnels des collèges et des lycées à faire grève et à manifester le 6 février.

SUD éducation appelle à construire la riposte et à faire du 1er et du 6 février le début d’une grande mobilisation pour le retrait de la réforme du bac, du lycée et de l’entrée à l’université et exiger les moyens structurels et financier pour un service public d’éducation égalitaire et émancipateur.

tract-fede-sud-educ_appel-1er-et-6-fevrier-2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *